samedi, mai 28, 2022

Le totem

Mère !
Viens contempler la gloire de la lune
Regarde-la, observe-la !

Dans mon imagination, on dirait qu’elle est un cerveau.
Qui cela a-t-il extériorisé de telle, sa machine à pensée ? 

Père !
Viens scruter en ma compagnie, la beauté du soleil
Remarque-le, examine-le !
À mes yeux, on dirait qu’il est un œuf.
Qui l’aurait pondu ? Explique-moi père, en un concept tout neuf

Père, Mère !
Chacun de vous m’as chanté avec la parole
Que soleil, lune et terre sont pour des choses, leur totem
Est-ce que ces emblèmes inspirent-ils les scientifiques qui créent des machines de guerre ?
Vous m’avez démontré que ce genre de gens mangent de tout

Chair humaine, animale, végétale, minérale, métallique, tout y passe, tout.
Profitent-ils quand même du bonheur de ces divinités ?
Réponds-moi mère, dis-le moi père !
— Fils, les capitalistes ont pour totem les armes, les automates, les créatures de fiction et les êtres immondes de cauchemar !
— Mon garçon, les scientifiques et les politiques ont l’emblème, les démons, et tous les monstres de superstitions
— Père, Mère, le mal aujourd’hui étant leur totem, qui pourrait résister devant la mégère haine !

Totem
Qui protégera les filles et les fils des hommes ?
Il n’y a plus d’animaux même plus des êtres de fiction à prendre comme totem !

Les hommes méchants ont profité des bêtes, leur amour
Et d’instinct, n’ont commis l’humour
Voilà que l’aigle a prêté la plume aux nazis pour traiter la Shoa.
Et l’eau salé a saisonné le chemin des marchands de la traite négrière
Pour qu’ils pérennisent le goût du mal
— Chers parents, quel animal, végétal, minéral, élément, reste-t-il encore sur terre, pour que j’en fasse mon totem ?
Vu que les modernistes ont tout violés.

Totem
— Mères et Pères, enfants, adultes et personnes âgées du monde entier ! devenez mon totem !
À vous sentir au loin aussi nombreux, je comprends que la terre est un œuf
Qui se voit éclore toute vie, vos nombreuses existences ; soyez pour moi mon totem !
Priez pour moi, de sorte que la Terre comme une roue devienne pour moi un monocycle
Puis greffez-le moi, le cerveau de la lune
Faites-moi manger en omelette, l’œuf de soleil
De sorte que maintenant que je suis aidé du cerveau lunaire, nourri des protéines solaires et possédant le véhicule Terre
Puisse que je nous protège à présent face à ces acariens capitalistes 
Qui naissent sur Terre, ils sont donc faciles à les attraper comme les poux sur la tête.
Extrait du recueil de poèmes-adulte : Poésistoire (Yäh).

RELATED ARTICLES

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Most Popular

Recent Comments

Darel Atia on Un sorcier en France
Yah Book on Un sorcier en France
Amandine Chyanouche on Un sorcier en France
chrystelle baron on Utilité :
chrystelle baron on Métier :
Yah Book on Mauvais :
Ditunga Otsaro on Ère d’or !
Laci Hargenrader on Mauvais :
chrystelle baron on L’amour et ses variétés…
August on Vivre :
Yah Book on Nourriture :
chrystelle baron on Nourriture :
Pourrass on Intelligence :
pourrass on Le mental :
Pourrass on Un sorcier en France
Randy Ngassaye on Un sorcier en France