samedi, mai 21, 2022
AccueilACTUALITES" Bêtise vient en premier, sagesse en dernier. " Proverbe coréen. 

” Bêtise vient en premier, sagesse en dernier. ” Proverbe coréen. 

Dans leur significatif proverbe, nos amis coréens nous témoignent qu’en cours de l’expérience de la vie de tout individu, il y a d’abord lieu les bêtises qui se manifestent et ce n’est qu’après le savoir ; la connaissance ; la sagesse, s’établit en nous. 

Yahbook, votre plateforme d’étude des concepts, valide cette édifiante déduction de l’expérience de la vie, rappelée par nos amis de la Corée.

Cependant, les individus de ce pays la Corée, ne comprennent-t-ils pas eux-mêmes leur propre proverbe ? En tout cas, nous constatons que ce pays de l’est de l’Asie est divisé en deux États souverains : la Corée du Nord et la Corée du Sud, et très hostiles l’un à l’autre !
Est-ce leurs Bêtises sont toujours en premier lieu ? si l’on considère leur propre ” proverbe ? ”
Et la sagesse en découlera quand ? de manière à ce qu’ils se débarrassent de l’énergie diabolique qui les séparent, alors qu’aux yeux du monde entier, ils sont tous de même type, donc une famille !

Nous Yahbook l’Âme des peuples, disons que si les individus d’un même genre ou d’un même type se détestent, se haïssent et s’entretuent, c’est parce que ces individus sont entre eux qu’ils oublient leur fraternité. Ils oublient leur lien de parenté entre frères et sœurs, car l’être humain est un être double, d’un côté ange et de l’autre démon. 

Ceci étant, les individus lorsqu’ils portent la même marque caractéristique ( de la même famille, du même genre ou du même type), cette ressemblance quelquefois et très souvent les poussent à chercher une différence entre eux ! Et ils cherchent ces différences dans le but de se haïr quand même, alors qu’ils sont de même type. Cela nous rappelle un article déjà traité sur votre plateforme d’étude des concepts, Yahbook : ” Les gens n’ont pas de couleur, seule la bêtise qui les donnent une couleur.”, du philosophe Yäh, tiré du roman Hévawna. – YAHBOOK

Toutefois, selon Yahbook, cette gaillarde bêtise intrinsèque à la conscience humaine, on la retrouve dans tous les villages, îles, pays et peuples du monde entier. S’il n’en est autrement que comme cela, c’est parce que les êtres humains sont le fondu de deux réalités énergétiques, en l’occurrence la vitalité angélique et la vitalité démonique. 

Pour revenir au sens littéraire plutôt que politique de notre proverbe, nous disons, évidemment pour nous Yahbook et comme pour des hommes et des femmes expérimentés de par le monde, savons que la perfection est l’aboutissement d’un difficile et un long processus de travail sur soi. 

À Yahbook, mystiquement parlons, la sagesse est le langage des dieux sur Terre et seuls ceux qui perdent leurs âmes, la retrouvent… !

RELATED ARTICLES

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Most Popular

Recent Comments

Darel Atia on Un sorcier en France
Yah Book on Un sorcier en France
Amandine Chyanouche on Un sorcier en France
chrystelle baron on Utilité :
chrystelle baron on Métier :
Yah Book on Mauvais :
Ditunga Otsaro on Ère d’or !
Laci Hargenrader on Mauvais :
chrystelle baron on L’amour et ses variétés…
August on Vivre :
Yah Book on Nourriture :
chrystelle baron on Nourriture :
Pourrass on Intelligence :
pourrass on Le mental :
Pourrass on Un sorcier en France
Randy Ngassaye on Un sorcier en France