vendredi, juillet 1, 2022
AccueilACTUALITES" Ce qui m'effraie ce n'est pas l'oppression des méchants ; c'est...

” Ce qui m’effraie ce n’est pas l’oppression des méchants ; c’est l’indifférence des bons. ” Du pasteur Martin Luther King.

Notre ami, le célèbre pasteur Martin Luther King dit ce qui l’inquiète ce n’est pas la manifestation gratuite de la méchanceté des truands, mais plutôt l’insensibilité ou expliquons mieux, l’absence d’intérêt des individus qui se disent être bons.
 
Selon la vision de Yahbook, claire et lumineuses comme les rayons de soleil, nous disons, ce n’est plutôt pas de l’indifférence de ceux-là qui se disent bons. Cependant pour nous, si ceux qu’on détermine de bons agissent de la sorte, c’est parce qu’ils expriment leur part démon. Étant donné que l’être humain est le moulage de deux énergies : ange et diable, sur Terre, il est plus prédominé par les interférences des énergies diaboliques. Et de telle réactions alchimiquement négatives dans le psychisme de l’individu qui se dit bon se manifestent par un silence indifférent. Un silence mère d’orgueil, de jalousie, de sadisme, d’ingratitude, de convoitise, de haine…
 
Voilà pourquoi nous assistons à des étonnantes, réactions de jugement des uns sur les autres. Comme par exemple ne connaissant pas quelqu’un qu’on vient de rencontrer, nous le détestons directement alors que nous ne le connaissons pas. Cette réaction alchimique négative va même très loin, certains individus au côté diable dominant peuvent aller jusqu’à exterminer quelqu’un qui pourtant l’a rien fait de mal. Et que même quelqu’un l’ayant rendu service, certains animaux humains n’y tiennent pas compte, ils te rendront le mal pour le bien quand même.
 
Pour Yahbook, le simple fait d’être indifférent à l’égard de ce qui est bon, utile, bien, beau en général, c’est déjà l’expression méphistophélique en soi. Pour nous Yahbook, plateforme d’étude des concepts, il n’y a pas de bons si l’être humain ne fait pas l’effort de s’améliorer lui-même. Un bon, c’est celui-là qui travaille sur soi pour faire ressortir de lui l’ange qui l’habite.
 
NB : Quelqu’un de bon, n’est pas celui qui couvre ses muscles et ses os de vêtements, les masque derrière les véhicules, des maisons et les enveloppe par des business…, mais embellit ses chairs de vertus ! 
 
RELATED ARTICLES

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Most Popular

Recent Comments

Darel Atia on Un sorcier en France
Yah Book on Un sorcier en France
Amandine Chyanouche on Un sorcier en France
chrystelle baron on Utilité :
chrystelle baron on Métier :
Yah Book on Mauvais :
Ditunga Otsaro on Ère d’or !
Laci Hargenrader on Mauvais :
chrystelle baron on L’amour et ses variétés…
August on Vivre :
Yah Book on Nourriture :
chrystelle baron on Nourriture :
Pourrass on Intelligence :
pourrass on Le mental :
Pourrass on Un sorcier en France
Randy Ngassaye on Un sorcier en France