vendredi, juillet 1, 2022
AccueilACTUALITES" Le luxe tue comme une maladie. " Proverbe namibien.

” Le luxe tue comme une maladie. ” Proverbe namibien.

Nos chers amis namibiens, nous apportent le conseil aux oreilles : que le luxe détruit comme la maladie tue ! 

Yahbook intervient rapidement sur cette magistrale pensée dérangeante bien avant que sa haute fréquence réveille le démonisme de quelques-uns qui n’ont pas encore la vibration de la compréhension des choses en eux.

En effet, selon Yahbook, nos très amis namibiens n’ont pas voulu dire que la somptuosité du luxe est nécessairement néfaste ! Mais que le luxe fabrique et souffle le diabolisme comme une maladie chez certains qui sont susceptibles de réveiller le démon en eux. D’autre part, le luxe suscite les bas instincts chez certains individus qui ont le côté démoniaque plus élevé que leur contrepartie angélique. 

Néanmoins, pour Yahbook, le superflu active, entretient et maintient de manière constante la vibration de l’énergie démonique de l’être humain. Et comme une sérieuse pathologie, il abime le psychisme des individus qui rêvent de luxe. 

Nonobstant, cette activation du luxe chez l’individu est : le matérialisme qui est aussi le maintient de l’énergie diabolique ( avidité, orgueil, jalousie, convoitise, cupidité, pingrerie, animalité, idiotie, brutalité, méchanceté, criminalité…).   Le luxe pris comme le matérialisme crée les individus, les incompréhensions et les pathologies d’ordre personnel, familial, social, économique et politique…
Ainsi, les individus dérangés au psychisme cabossé par les ondes des publicités et films promulguant la luxure, préfèrent la mort pour les biens qu’ils ne vont peut-être même pas bénéficier. Puis d’autres individus se bestialisent à faire des incroyables ignobles choses avec des animaux ou des criminalités d’une extrême saleté juste pour avoir l’argent. Et d’autres suscitent la guerre au prix de la mort seulement pour acquérir du luxe !

À cet égard, la guerre a pour définition à Yahbook, l’intérêt et le bénéfice dans la mort. C’est-à-dire que quiconque déclare la guerre a des intérêts et bénéfices de choses dans la mort. Toutefois, de tels individus savent et en même temps ignorent que faire la guerre, ils pourraient mourir pour les biens convoités sans pouvoir en profiter. Néanmoins, ils la font quand même, car ils espèrent ne pas mourir, malgré que c’est la guerre. Et lorsque la mort intervient, ils sont surpris. 
Yahbook, l’âme des peuples !

RELATED ARTICLES

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Most Popular

Recent Comments

Darel Atia on Un sorcier en France
Yah Book on Un sorcier en France
Amandine Chyanouche on Un sorcier en France
chrystelle baron on Utilité :
chrystelle baron on Métier :
Yah Book on Mauvais :
Ditunga Otsaro on Ère d’or !
Laci Hargenrader on Mauvais :
chrystelle baron on L’amour et ses variétés…
August on Vivre :
Yah Book on Nourriture :
chrystelle baron on Nourriture :
Pourrass on Intelligence :
pourrass on Le mental :
Pourrass on Un sorcier en France
Randy Ngassaye on Un sorcier en France