dimanche, juillet 3, 2022

Le sommeil

Le sommeil
Je t’appellerai à présent mère sommeil
Car, depuis que je me suis réveillé
Du ventre de ma mère
Avec toi du ventre de la nuit
Je renais chaque jour

Mère sommeil
Tous les jours, tu fais de sorte que la voûte devienne grossesse
Noire, comme dans le ventre de ma mère
Et de là, tu programmes à nouveau
Ma suivante, nouvelle naissance
A chaque petit matin

Mère sommeil
Tu m’accouches tout le temps
Encore et encore après une nuit de gestation
Voilà que de ton ventre je nais plusieurs fois, enfant
De ta panse, je renais autant de fois, adolescent
Et de toutes les nuits, je nais et renais adulte…

Yäh, extrait du recueil de poèmes jeunesse : Pluie de lumière.

RELATED ARTICLES

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Most Popular

Recent Comments

Darel Atia on Un sorcier en France
Yah Book on Un sorcier en France
Amandine Chyanouche on Un sorcier en France
chrystelle baron on Utilité :
chrystelle baron on Métier :
Yah Book on Mauvais :
Ditunga Otsaro on Ère d’or !
Laci Hargenrader on Mauvais :
chrystelle baron on L’amour et ses variétés…
August on Vivre :
Yah Book on Nourriture :
chrystelle baron on Nourriture :
Pourrass on Intelligence :
pourrass on Le mental :
Pourrass on Un sorcier en France
Randy Ngassaye on Un sorcier en France